Aujourd'hui, comme ces derniers jours, pas le temps d'un long discours : voici donc juste une petite phrase de Gustave Flaubert pour égayer votre journée (extraite d'une lettre écrite en 1859)...

"Quand une fois on a baisé un cadavre au front, il vous en reste toujours... un arrière-goût de néant que rien n'efface."

Holbein_Christ

Hans Holbein le Jeune, Le Christ Mort, 1521.

La prochaine fois, un message moins sinistre, promis !